Les professions paramédicales : les recruteurs et les formations

Il est possible de faire carrière dans une profession paramédicale à l’hôpital ou en libéral, après avoir suivi un cursus plus ou moins long, allant du bac professionnel à cinq ans d’études.

Dans notre précédent article, nous évoquions les différents métiers que l’on regroupe sous l’appellation de professions paramédicales. Nous aborderons cette fois les recruteurs possibles, et les formations à effectuer pour exercer ces différents métiers.

Qui recrute ?

Les principaux employeurs de professionnels du paramédical seront généralement les hôpitaux, bien que cela ne soit pas vrai pour toutes les catégories énoncées précédemment. Par exemple, les professionnels de l’appareillage ou de la rééducation exercent plus souvent en libéral, bien que les hôpitaux aient tendance à en recruter ces dernières années. De même, les soignants travaillent plutôt en hôpital ou en clinique, mais certains optent pour les soins à domicile.

A l’exception des diététiciens et des techniciens en analyses biomédicales, il existe d’importants débouchés pour toutes les professions médicales, que ce soit en libéral ou dans les cliniques et hôpitaux. Cependant, cela nécessite parfois de se déplacer ailleurs sur le territoire français.

Comment devient-on un professionnel du paramédical ?

Il existe de nombreuses formations, plus ou moins longues en fonction de la voie choisie. Des bacs pro prothèse dentaire et optique-lunetterie sont accessibles après la classe de troisième, et peuvent être complétés par la suite par des études un peu plus longues.

Certains métiers techniques sont accessibles grâce à des BTS ou des DUT, soit deux ou trois ans d’études post-bac. Pour devenir kinésithérapeute, une année doit être effectuée en commun avec les étudiants en médecine.

Enfin, certaines formations, accessibles par des concours très sélectifs, peuvent être préparées en trois à cinq ans en université ou école spécialisée, et sont sanctionnées par un diplôme d’État ou un certificat de capacité. Sans ces derniers, impossible d’exercer !

2015-12-02T15:56:30+00:00 1 décembre 2015|Notre actualité|0 Commentaires

Laissez un commentaire